Figarella

Type : Figaro 5.10

Date construction : 1984

Constructeur :  (Construction amateur)

Plan : J.J. Herbulot

Construction : CTP Marine

Longueur : 5,10 m

Largeur : 2.22 m

Masse : 450 kg

Surface de voiles : GV  8,80 m², Foc  6,70 m² et Spi 15 m²

Malgré sa petite taille qui le rend très facilement transportable, le Figaro 5 n’en reste pas moins un voilier très marin, capable de régater dans des conditions difficiles comme lors de sa première mise à l’eau, ce jour d’orage de 2015, où les rafales atteignaient allègrement les 30 nds.

 

Les bords sous spi se sont transformés en séance de surf. Les remontés au près en parcours de santé.

 

Résultat : malgré des voiles hors d’âge (plus de 30 ans pour le spi et la GV), Figarella accroche une seconde manche à 21 secondes de Pink Water, le Lanaverre 5,90 refait à neuf de Pierre Romero du Club de voile de Ispes… à plus de 15 minutes de temps compensés sur le troisième lors de la grande régate des trois ports réunissant les voiliers de Cazaux, Sanguinet et Ispes.

 

Plus de 50 bateaux de régate de tous types sur l’eau et une petite coque bleue marine en contre plaqué qui tient tête à la meute…

 

Cette année là, Pierre ROMERO gagnait pour la première fois avec Pink Water le Trophée Atlantique décerné au premier voilier de la façade Atlantique, soit plus de 1800 bateaux et non des moindres.

Avec son Lanaverre, il a remis ça en 2016 et 2017, ce qui montre indirectement la valeur du petit Figarella dans son sillage...

 

Avec sa nouvelle quille profilée, un jeu de voiles neuves et son demi point de pénalité retiré, Figarella va être plus compétitif que jamais !

 

Faut-il dépenser plus pour se faire autant plaisir ? Assurément non.

 

 

 

 

A savoir  que l’Association Grand Large Aquitaine a à sa disposition une seconde coque de Figaro 5 à restaurer. 

 

Avec deux bateaux aussi simples d’utilisation, vifs à la barre et sûrs, l’Association pourra aisément mettre en œuvre des séances de Match Racing sur le lac de Cazaux, séances accessibles à tous vu la facilité et la rusticité de ces voiliers. Rien de tel pour progresser en régate.

 

Alors, à vos marques !